Éjaculateur précoce

Éjaculateur précoce

Éjaculateur précoceOn se retrouve entre quatre murs avec une fille sublime qui ne demande rien d’autre que de passer un pur moment de plaisir. Et lorsqu’on décide de passer à l’action, panique à bord ! En un temps record l’on a capitulé au grand désarroi de la beauté à nos côtés. Nombreux sont ceux qui se sont reconnus dans une telle description mettant en relief un épineux problème : celui de l’éjaculation précoce. En matière de sexologie, il arrive en première place sur la liste des motifs de consultation des hommes. Très souvent ignoré ou même relégué au rang des sujets tabous, il n’en demeure pas moins un réel souci pour les couples dans cette situation. Nous allons aborder, dans cet article, les causes à l’origine de l’éjaculation précoce et fournir des solutions pour tous ceux qui en souffrent.

Qu’est-ce qu’un éjaculateur précoce ?

L’éjaculation précoce ou encore l’éjaculation prématurée apparaît lorsque l’homme ne parvient pas à maîtriser le moment de son éjaculation. Dans ce cas, elle arrive très rapidement au cours du rapport sexuel. Le temps varie, mais toujours suivant un bref délai : au bout de quelques secondes ou en 3 minutes maximum, l’éjaculateur précoce a fini par lâcher prise, au grand dam de sa partenaire. Il faut préciser qu’en moyenne, le délai maximum attribué à une éjaculation prématurée est de 8 minutes. La définition d’un éjaculateur précoce correspond ainsi à celle d’un homme qui jouit au bout d’un moment inférieur à ce délai.

Comment expliquer l’éjaculation précoce ?

Pour mieux comprendre son principe, il faut commencer par l’organisation de l’organe génital masculin, à savoir le pénis. Il est constitué de trois corps érectiles et d’un corps spongieux contenant l’urètre, canal par lequel sort l’urine ou le sperme. Tout part du degré de l’excitation sexuelle de l’homme pendant l’acte sexuel. Lorsqu’il atteint un haut niveau, les corps érectiles reçoivent des impulsions du cerveau, provoquant ainsi la dilatation des vaisseaux sanguins et le remplissage de ces corps. À ce moment, le pénis se durcit : c’est l’érection.

Avant l’étape de l’éjaculation, il y a la phase d’émission au cours de laquelle se forme le sperme. La tension augmentant progressivement finit par déclencher la sortie par jet du liquide reproducteur : c’est la phase d’expulsion. Les muscles périnéaux entrent en scène pour permettre l’évacuation du sperme. Une fois déclenchée, l’éjaculation échappe donc à tout contrôle. Toutefois, la phase qui la précède, peut être relativement maîtrisée.

Comment savoir si l’on est un éjaculateur précoce ?

Il faut savoir que les hommes souffrant de ce trouble sont beaucoup plus nombreux qu’il n’y paraît. Cependant, la majorité n’en parlent pas, même à leurs médecins, parce qu’ils sont rongés par la honte. Les causes, à l’origine de ce trouble sexuel, permettent de le diagnostiquer chez un homme. Elles peuvent être d’ordre psychologique, comportemental, neurobiologique ou génétique. L’on peut citer, entre autres :

  • une hypersensibilité du gland
  • des troubles de la transmission des messages nerveux dans le cerveau ou une hypersensibilité de certains récepteurs nerveux, comme ceux de la sérotonine qui produit le sentiment de satisfaction lorsqu’on jouit
  • une inflammation de la prostate.

En règle générale, si l’on est un éjaculateur précoce, on peut présenter les signes suivants :

  • une éjaculation qui arrive trop rapidement, avant que l’homme ou sa partenaire ne l’aient souhaitée
  • une incapacité à se maîtriser ou à contrôler l’éjaculation ;
  • des conséquences psychologiques néfastes qui se traduisent par un stress lors des rapports sexuels.

Par ailleurs, très peu d’hommes se considèrent comme des éjaculateurs précoces, quand bien même ils en présenteraient les signes.

Quelles solutions pour mettre fin à l’éjaculation précoce ?

Il faut clarifier les choses : l’éjaculation précoce n’est pas une maladie en soi, mais plutôt un trouble sexuel. Il devient surtout problématique à cause de la gêne, l’inconfort ou encore la détresse qu’il engendre chez l’éjaculateur précoce. Fort heureusement, si vous vous demandez comment ne plus être un éjaculateur précoce, rassurez-vous car il existe des moyens pour y mettre fin.

Le premier réflexe, qui est sûrement le plus efficace, est celui de chercher à baisser l’excitation et les tensions au moment de l’acte. Il faut éviter de se représenter des images trop excitantes, qu’elles soient réelles ou mentales. En effet, plus l’individu sera accoutumé à avoir une éjaculation dès l’excitation, moins il arrivera à faire durer le plaisir. Il est aussi nécessaire de se détendre pour réduire son stress et pas seulement pendant le rapport sexuel, mais aussi dans la vie de tous les jours aussi.

En outre, le préservatif, peut s’avérer utile, surtout s’il est un peu épais. Il agit, dès lors, comme un rempart à la sensibilité de l’homme, diminuant le risque d’éjaculation. Il existe d’autres méthodes naturelles comme la pratique de la respiration sexo-corporelle qui donne de bons résultats. Elle réside dans des exercices de respiration par le ventre allié aux déplacements des fesses en arrière ou en avant.

Vidéo : Je suis éjaculateur précoce, comment gérer ?