Vaincre la maladie » Performance sexuelle » Préliminaires éjaculation précoce

Préliminaires éjaculation précoce : Dirty Talking et zones érogènes

Préliminaires

Qui a dit que finir fort est le plus important dans la vie ? Cette vérité ne s’applique pas aux rapports sexuels. Saviez-vous qu’il faut 4 heures pour ouvrir complètement le corps d’une femme au plaisir ? Selon une étude canadienne menée auprès des hommes et femmes, de 18 à 24 ans a révélé qu’il faut au minimum 6 minutes de préliminaires pour un rapport sexuel satisfaisant.

Caresses, baisers, mots doux, tout ce qui se passe avant un rapport sexuel reste déterminant pour accéder à des états profonds d’orgasme. Les préliminaires sont importants pour augmenter l’excitation sexuelle et pour retarder l’éjaculation chez l’homme. Pourquoi ?

Importance des préliminaires sur le plan physique

Les préliminaires renforcent l’excitation, provoquant l’érection du pénis et du clitoris. Elles font littéralement couler le sang dans l’organisme. Cet afflux de sang cause l’érection nécessaire pour atteindre l’orgasme.

Cela entraîne un certain nombre de réactions physiques dans le corps, notamment :

  • une augmentation du rythme cardiaque, du pouls, de la pression sanguine,
  • la dilatation des vaisseaux sanguins,
  • une augmentation du flux sanguin vers les organes génitaux.

Résultat, on remarque un gonflement des lèvres, du clitoris et du pénis. Les seins prennent plus de volumes, l’érection des mamelons se remarque et le vagin se lubrifie. Ce qui peut rendre l’acte sexuel plus agréable en prévenant les douleurs. Chez l’homme, les préliminaires évitent l’éjaculation précoce. Selon les recherches, les hommes et les femmes déclarent, tous deux, avoir de meilleurs orgasmes après une grande accumulation d’excitation sexuelle juste avant l’acte.

Importance des préliminaires sur le plan psychologique

Oui, les préliminaires font du bien au corps, mais cela va encore plus loin. Les préliminaires permettent de construire une intimité émotionnelle qui donne au couple le sentiment d’être plus connecté dans la chambre et en dehors.

Pas dans une relation ? Pas de panique. Les préliminaires diminuent également les inhibitions, ce qui peut rendre les relations sexuelles encore plus chaudes. Et si le stress a fait chuter la libido, un peu de préliminaires peut être la solution.

Des baisers, par exemple, déclenchent une libération d’ocytocine, de dopamine et de sérotonine. Ce cocktail chimique fait baisser le taux de cortisol (hormone du stress) et augmente les sentiments d’affection, de rapprochement et d’euphorie.

D’un point de vue psychologique, l’absence des préliminaires crée le sentiment de négligence et prive la plupart des personnes de l’assurance émotionnelle dont ils ont besoin. Des recherches montrent que les préliminaires accentuent la fusion entre le couple en dehors de la chambre à coucher. Elles sont essentielles pour assurer la pérennité d’une relation, car elles contribuent à consolider le sentiment d’unité et à prouver l’attention de l’un envers l’autre. Les préliminaires favorisent le bien-être émotionnel et la sécurité psychologique.

Quels préliminaires pour augmenter la pression ?

Il n’existe pas de règles établies en ce qui concerne les préliminaires, aussi bien chez l’homme et la femme. Les zones de plaisir varient d’une personne à l’autre. L’idéal est de dire exactement au partenaire ce qui vous fait plaisir et vous fait grimper au rideau. Néanmoins, voici quelques conseils utiles :

  • Viser la zone autour des lèvres

Les gens se concentrent généralement sur la partie charnue des lèvres, ignorant le point sensuel et doux autour d’elles. Cette zone contient beaucoup de vaisseaux sanguins. Ainsi, l’effleurer lentement donne une sensation de picotement, presque chatouilleuse qui monte à la colonne vertébrale.

  • Le petit triangle

Toute la région du cou reste une zone très érogène. Cela comprend les oreilles et la zone derrière, le cou et les épaules. Cependant, la conjonction entre la clavicule et le cou, le petit triangle est enveloppé d’une peau plus fine. Concentrez-vous pendant un moment avant de descendre aux autres zones érogènes plus évidentes.

  • Parcourir les cuisses

La zone des cuisses abrite l’un des nerfs les plus explosifs qui puissent simplement faire passer un léger souffle en hyperdrive. Commencez par des baisers souples et doux autour des cuisses. Cela excite davantage les parties génitales, car les nerfs contenus dans les cuisses drainent directement au vagin et pénis.

  • Dirty Talking

Cette pratique peut amener le partenaire à s’arracher les vêtements avant même que la partie ne commence. Vous pouvez d’abord tester la température pour savoir quel niveau de vulgarité fait monter la chaleur chez l’autre.

Parler de ce qu’on veut pendant le coït ne sert pas seulement de préliminaires. Cela permet de s’assurer que chacun obtient ce qu’il veut et ce dont il a besoin au lit. Dites-vous ce qui vous excite et ce que vous vous apprêtez à faire. Votre partie de jambes en l’air ne peut qu’être torride.

Voilà entre autres une liste non exhaustive de quelques bonnes pratiques à intégrer dans vos séances de rapports sexuels.

Les préliminaires gardent un impact positif sur les rapports sexuels. Chez l’homme, elles retardent l’éjaculation et évitent de jouir plus tôt que prévu. Elles aident la femme à atteindre l’orgasme. Toutes les deux parties n’en sortent que ravies.

Vidéo : Durer plus longtemps : Les préliminaires vont vous aider !