Tout savoir sur l’herpès génital !

L’herpès génital n’est pas une maladie et infection qu’il faut banaliser. Beaucoup de personnes en souffrent.

Selon les dernières informations et notamment, les derniers chiffres, il semblerait que l’herpès génital touche pas moins de 2 millions de français, et surtout, 20% de la population active sur le plan sexuel, seraient touchés.

Cette infection n’est en rien une partie de plaisir. C’est un moment compliqué à traverser, avec des symptômes pénibles et gênants. Ces derniers sont douloureux également.

Malheureusement, à la suite de la moquerie de la société, les personnes qui présentent ces symptômes ont honte et n’osent pas en parler. C’est leur vie intime qui en pâtit. Pour en savoir plus sur l’herpès génital, vous êtes au bon endroit !

Herpes genital

L’herpès génital : présentation et explications

L’herpès génital est une infection sexuelle transmissible. On parle d’une IST. C’est une infection qui est causée par un virus qu’est le HSV 2. Le HSV 2 est le virus le plus commun alors qu’il est possible d’avoir du HSV 1. HSV c’est l’Herpès Simplex Virus. Ce virus de l’herpès est causé par l’herpès buccal. Ce dernier est responsable du fameux bouton de fièvre.

Ce virus va affecter plusieurs organes, à savoir les organes génitaux. Ces derniers sont les plus visés par ce virus, mais vous pourrez trouver des symptômes sur les cuisses, le périnée, la région anale ou encore les fesses. C’est une maladie qui est embêtante parce qu’elle peut provoquer plusieurs récidives. C’est ce que l’on appelle les poussées d’herpès. Pour mieux comprendre cette IST, il faut partir à la découverte des symptômes.

Les différents symptômes de l’herpès génital

Bien que ce soit une IST, les symptômes ne se montreront pas de suite. Généralement, il faut attendre entre 7 et 21 jours après le contact sexuel. Les symptômes de l’herpès génital sont multiples. Ils vont se déclarer petit à petit.

  • Généralement, cela va commencer par des démangeaisons.
  • Viendront ensuite les infections, ou encore des marques qui vont apparaître sur les organes génitaux laisser des petites lésions ou des bulles. C’est connu sous le nom de “bouquets”.
  • Ce sont des irritations très désagréables, qui sont douloureuses et gênantes. En plus de provoquer des sensations comme les démangeaisons, ce sont des rougeurs, des picotements ou même le ressenti d’avoir une brûlure à une zone précise.

Pour avoir un indice que la fin de l’herpès génital, il faut que les vésicules viennent à éclater puis à suinter. Plus tard, comptez quelques jours, vous allez avoir des croûtes qui vont apparaître. C’est le signe annonciateur que la fin est proche. Pour cela, il va falloir compter 8 jours en moyenne.

Chez la femme en revanche, ce sont des cloques qui doivent rompre. Une fois rompues, elles vont créer des plaies au niveau du vagin et de la vulve. C’est 2 à 3 semaines plus tard que la cicatrisation aura lieu.

Ce n’est pas l’infection la plus agréable que l’homme et la femme aient connue. Face à ces IST, il faut être vigilant et surveiller le moindre symptôme anormal.

Des conseils divers :