Comment soigner l’éjaculation précoce ?

Comment soigner l'éjaculation précoce ?

L’éjaculation précoce est un trouble sexuel qui touche de nombreux hommes à travers le monde. En France, près d’un homme sur trois souffre d’une éjaculation prématurée. Facteur de honte, ce phénomène reste un sujet tabou pour les principaux concernés. Pourtant, des solutions existent et favorisent une sortie de crise. Découvrez dans cet article l’essentiel à retenir sur l’éjaculation précoce.

Comprendre les causes de l’éjaculation précoce

Dans l’optique de soigner l’éjaculation précoce, il est indispensable d’en connaître les origines. Les causes de l’éjaculation précoce sont diverses. Ce trouble peut être d’ordre psychologique, physique ou encore psycho comportemental (stress, tensions au sein du couple, troubles érectiles…).

À cela s’ajoute le manque régulier d’activités sexuelles. Le mode de vie également a des répercussions sur la maîtrise de l’éjaculation par l’homme. Il convient dès lors de s’intéresser aux solutions efficaces pour pallier cette situation.

Adopter les solutions adéquates contre l’éjaculation précoce

Le traitement contre l’éjaculation précoce revêt deux formes : l’aspect comportemental et l’aspect médicamenteux.

Les techniques de lutte contre l’éjaculation précoce

L’approche sexo comportementale est une technique efficace contre les troubles érectiles. Elle vise à aider l’homme dans l’identification et le contrôle de son niveau d’excitation, en réduisant l’anxiété et en augmentant la confiance en soi. Elle porte en premier lieu sur le « Stop-and-go ». Pendant l’acte sexuel, l’homme et sa partenaire doivent arrêter tout mouvement lorsque ce dernier sent l’excitation arriver.

En second lieu, le traitement met l’accent sur les compressions du gland ou « Squeeze ». Cette technique demande à la femme d’utiliser son pouce comme un frein pour étrangler le gland. La thérapie sexo-fonctionnelle quant à elle se concentre uniquement sur l’homme. Ce dernier pratique seul des exercices de respiration par le ventre.

Il inspire par la bouche pour gonfler son ventre. Il déplace ensuite son bassin : debout avec les jambes légèrement fléchies, il déplace ses fesses en arrière ou en avant, puis expire en vidant sa cage thoracique. En dehors de cette technique, augmenter la fréquence des rapports est une bonne solution. Le bon rythme est de deux ou trois rapports sexuels par semaine.

Aider l’homme à déstresser et à ne pas culpabiliser est également utile. La partenaire ne doit pas montrer à son compagnon son anxiété. Il faut prendre du temps pour les caresses préliminaires ainsi que pour la communication pendant l’acte. Il convient aussi de favoriser certaines positions sexuelles : la femme doit permettre à l’homme d’être à l’aise.

Amusez-vous à travers des jeux afin d’oublier le stress. Proposez-lui de consulter un médecin pour la prescription d’un médicament ralentissant le réflexe éjaculatoire. Aussi, l’utilisation d’un préservatif épais rend-elle moins sensibles les parties génitales de l’homme.

Le recours aux médicaments

Un certain nombre de médicaments existe également pour combattre l’éjaculation précoce. Ils ont le pouvoir de ralentir votre éjaculation. Une consultation de votre médecin généraliste ou un sexologue s’avère nécessaire pour les antidépresseurs ou anesthésiques locaux (non autorisés). Par contre, la dapoxetine (PRILIGY) a reçu une autorisation de mise sur le marché (AMM) dans le traitement de l’éjaculation précoce chez l’homme âgé de 18 à 64 ans.

À en croire une étude hollandaise, ce psychotrope permet de multiplier par 3 environ le délai entre la pénétration et l’éjaculation, au bout d’une période de traitement de douze semaines. Un traitement local composé de la lidocaïne et de la prilocaïne (pulvériser sur le gland) est commercialisé en France.

En conclusion, la question de savoir comment soigner l éjaculation précoce prouve l’ampleur de ce trouble. Loin d’être une fatalité, les troubles de l’érection se soignent de mieux en mieux. Pour cela, suivez les conseils susmentionnés. Bonne chance !