Azithromycine : en avez-vous entendu parlé ?

Entre les infections bactériennes qui sont de plus en plus fréquentes et l’émergence de bactéries coriaces, nous avons de plus en plus recours à des antibiotiques de la famille des macrolides. Contrairement aux bêta lactamines, ce sont des antibiotiques à large spectre qui sont utilisés pour le traitement de bon nombre d’infections. voici donc un article pour en savoir d’avantage sur l’azithromycine.

Test AzithromycineL’azithromycine est la première molécule découverte de cette catégorie d’antibiotique. Vous la reconnaitrez probablement par son nom commercial : Zithromax, Ordipha, Azyter ou encore Unizitro. La molécule est dérivée de l’erythromycine, un autre macrolide, par addition d’un atome d’azote dans sa structure chimique. Elle est principalement connue pour sa bonne diffusion dans divers tissus de l’organisme. Contrairement à d’autres antibiotiques qui sont prescrits sur plusieurs jours, l’azythromycine peut être administré pendant 3 jours uniquement. Il est donné par voie orale, mais il existe aussi sous forme de collyre.

Quels sont les micro-organismes sensibles à l’azithromycine ?

L’azithromycine est un antibiotique bactériostatique, cela signifie qu’il ne tue pas les bactéries, mais plutôt qu’il agit en ralentissant leur réplication. L’ensemble des bactéries et micro-organismes sensibles à l’action d’un antibiotique donné est défini son spectre d’action. L’azithromycine possède un assez large spectre, on distingue des espèces :

  • Sensibles : il s’agit principalement des bactéries aérobies à Gram positif, notamment Corynobacterium diphteriae, à l’origine de la diphtérie, les Entérocoques, les Staphylocoques (aussi bien sensibles ou résistants à la Méticilline) et Streptocoque pneumoniae et pyogènes. C’est aussi le cas de quelques bactéries aérobies à Gram négatif.
  • A sensibilité intermédiaire : Sur lequel l’antibiotique agit partiellement à fortes doses comme Haemophilus influenzae et Neisseria gonnorrhoeae, des gram négatifs ou Clostridium perfingens, une anaérobie.
  • Les bactéries résistantes : l’azithromycine n’est pas active sur la majorité des gram négatifs, dont Pseudomonas aeroginusa.

Quelles sont les indications de l’azithromycine ?

Ces données microbiologiques reflètent l’importance de cette molécule. Leur compréhension permet de comprendre le retentissement clinique de ces informations.

Les germes sensibles à l’azithromycine sont responsables de trois types d’infections :

MedecineInfections respiratoires hautes et basses

Comme d’angines et de bronchites aiguës d’origine bactérienne, de surinfection de bronchite chronique, etc.

Infections uro-génitales

Comme les cervicites (inflammations du col de l’utérus), d’urétrites etc.

Infections stomatologiques et digestives

Tels que les abcès dentaires, d’infections parodontologiques, certaines diarrhées aigües, etc.

Infections oculaires

Pour les conjonctivites bactériennes purulentes et les conjonctivites trachomateuses dues à Chlamydia, aussi bien chez les enfants que chez les adultes.

La prescription de l’azithromycine est donc préconisée pour ces pathologies. Elle peut également remplacer certaines pénicillines en cas d’allergies ou de souches résistantes ( comme c’est le cas pour le Staphylocoque méti-résistant par exemple). La seule contre-indication notable est l’allergie ou l’insuffisance hépatique à stade avancé.

Des conseils divers :